Le sport européen à l'épreuve du nazisme : des JO de Berlin aux JO de Londres (1936-1948)

Auteur

Le sport européen à l'épreuve du nazisme : des JO de Berlin aux JO de Londres (1936-1948)
Les Jeux Olympiques de Berlin 1936 constituent le plus formidable évènement sportif et politique de l'entre-deux-guerres. S'y affrontent les athlètes des démocraties et les sportifs des régimes politiques dont l'idéologie érige la force et la violence en valeurs cardinales (IIIe Reich, Italie de Mussolini, Japon des généraux). Non seulement les campagnes de boycott des Jeux à Berlin échouent, mais en plus le Reich monte sur la plus haute marche du podium. Le sport européen connaît dès lors une décennie tragique. Les rencontres sportives internationales s'effectuent dans un contexte de marche à la guerre. Dans les régimes bruns et dans les pays occupés, les sportifs juifs et tsiganes sont persécutés, tout comme ceux du mouvement sportif ouvrier. L'idéal olympique est dévoyé. Une « Europe nouvelle du sport » est esquissée. Au contraire, le sport a pu servir de dérivatif pour les populations opprimées, de ressourcement psychique pour les prisonniers et pour les résistants. Après la guerre, en 1948, les Jeux de Londres sont placés sous le double signe de l'austérité et de l'espoir.
  • Paru le

    21/11/11

  • Édité par

    Mémorial de la Shoah

  • ISBN / EAN13

    9782916966625

  • Dimensions / Poids

    21 x 30 cm / 0.6 g

  • Support

    Sports et jeux

  • Nombre de pages

    126

29,00 €

Livraison sous 8 jours ou retrait gratuit