Cycle Homosexuels et lesbiennes dans l’Europe nazie

Cycle Homosexuels et lesbiennes dans l’Europe nazie

Durant l’entre-deux-guerres, on assiste en Europe à un essor de la vie homosexuelle qui, sortant de la sphère privée, se manifeste sur la scène publique. En Allemagne, le §175 criminalise l’homosexualité depuis 1871 mais la création, en 1897, notamment par Magnus Hirschfeld, de la première organisation au monde ayant pour but la dépénalisation de l’homosexualité va favoriser la mise en place d’un mouvement revendicatif. La possibilité de circuler librement dans une Europe démocratique favorise la diffusion d’idées et d’expériences qui croisent également les différents mouvements féministes.

En 1933, la mise en place du régime national-socialiste marque violemment la rupture. La première époque de ce cycle de rencontres propose d’explorer les années de l’entre-deux-guerres jusqu’à l’arrivée au pouvoir des nazis. Une deuxième époque, se déroulant en septembre et octobre 2021, se concentrera sur les années de guerre et sur les politiques mémorielles à compter de 1945.

Programme conçu par Suzanne Robichon, essayiste et militante féministe, et l’équipe de l’auditorium du Mémorial de la Shoah : Julie Maeck, Pauline Dubuisson, Sandrine Morvan et Mathilde Bretz.

Organisé en partenariat avec l’Institut historique allemand (DHIP/IHA), la Federal Foundation Magnus Hirschfeld et l’Institut Goethe.