Expositions temporaires

Les déportés Juifs de France rescapés de la Shoah

Expositions temporaires | Paris

Les déportés Juifs de France rescapés de la Shoah
  • dimanche 26 janvier 2020 dimanche 3 janvier 2021

Lieu : Mezzanine

Gratuit

Entrée libre - sans réservation

Dans le cadre du 75e anniversaire de la découverte des camps

En 2005 est inauguré le Mur des Noms, monument sur lequel sont gravés les noms des enfants, femmes et hommes juifs déportés de France parce que définis comme Juifs entre 1942 et 1944. Désormais, les victimes disposent d’un lieu faisant office de pierre tombale et les familles d’un lieu de recueillement. Au total, près de 76 000 personnes ont leur nom gravé sur ce monument, dont seulement quelques milliers de rescapés revenus en 1945. Mais cette liste des "survivants" des camps n’a jamais été établie avec certitude.

Aujourd’hui, plusieurs travaux récents permettent d’avancer des réponses. Débutée en 2014, l’enquête menée par le Mémorial de la Shoah répond à cet enjeu de mémoire autant que de recherche historique. Pour cela, sa base de données et ses archives collectées depuis la Libération ont été étudiées et complétées par des recherches et l’utilisation de très nombreuses sources. Au-delà du nombre à établir, il s’agit avant tout de retrouver des histoires de vie et des histoires de mort, de comprendre les mécanismes de la survie, d’enrichir notre documentation sur les survivants.

Cette exposition présente le premier état de cette recherche, qui se terminera dans les mois à venir.

Visites guidées gratuites de l’exposition pour les individuels les jeudis 20 février et 12 mars de 19h30 à 21h. Sans réservation préalable.
Les visites guidées sont proposées sur demande aux groupes. Sur réservation au 01 53 01 17 26 ou par email à reservation.groupes@memorialdelashoah.org.
 

Commissariat scientifique : Thomas Fontaine et Karen Taïeb
Coordination générale : Lucile Lignon, responsable des expositions temporaires
Scénographie et graphisme : Estelle Martin


Photo : Fiche d’inscription d’Hélène Persitz au « centre d’accueil parisien » dépendant de la Fédération nationale des centres d’entr’aide, rue d’Artois à Paris, mai 1945. © Mémorial de la Shoah / Coll. Persitz.

Sur le même sujet