Cycle "Spirou dans la tourmente de la Shoah"

La bande dessinée sous l’Occupation

Cycle "Spirou dans la tourmente de la Shoah" | Paris

La bande dessinée sous l’Occupation
  • dimanche 19 février 2023
Horaires : 14h30

Lieu : Auditorium Edmond J.Safra

Participants : 100 maximum

Gratuit

La rencontre sera retransmise en direct sur le site internet, les pages Facebook et Youtube du Mémorial de la Shoah
La bande dessinée sous l’Occupation

Dans le cadre du cycle autour de l'exposition "Spirou dans la tourmente de la Shoah" 

On connaît tous la « légende noire » d’Hergé, créateur de Tintin : sa collaboration pendant l'Occupation. Mais cette situation n’est pas unique. Alors qu’est mise en œuvre l’« aryanisation »  des éditeurs juifs français, comme Paul Winkler, créateur du Journal de Mickey et les Frères Offenstadt, éditeurs des Pieds Nickelés, et quelques autres, comment la bande dessinée a-t-elle traversé l’Occupation ?

En présence de Pascal Ory, historien, professeur émérite de l'université Paris I Panthéon Sorbonne, membre de  l’Académie française, Tal Bruttmann, historien, Maël Rannou,  doctorant, élève conservateur à l'INET, et Didier Pasamonik, éditeur, journaliste, directeur d’ActuaBD.com.

Animée par JeanChristophe Ogier, journaliste.

 

Photo :  Le Journal de Mickey et Hop-là réunis, N°297. France, 22 septembre 1940. Coll. Philippe Mellot.

« Pendant la guerre Opera Mundi est repliée en zone libre et installe ses bureaux à Marseille. L’entreprise est dirigée par l’épouse de Paul Winkler, Betty Dablanc, qui relance en septembre 1940 certaines de ses publications, malgré les contraintes. Hop-Là ! et Le journal de Mickey sont fusionnés en un nouveau titre, Le journal de Mickey et Hop-Là ! réunis, qui tire à 50 000 exemplaires. ».

Sur le même sujet